L'encadrement

Contrat de professionnalisation

Le tuteur professionnel

Le tuteur professionnel  prend en charge l’encadrement et la formation pratique au sein de l’entreprise durant toute la durée du contrat en lien avec le centre de formation. Il est le référent au sein de la structure d’accueil.
La confiance entre le tuteur professionnel et son alternant est déterminante dans le succès de cette formation. C’est aussi le meilleur moyen d’évaluer les qualités et les compétences de l’alternant dans le cadre d’un futur recrutement afin de le rendre immédiatement opérationnel

Un tuteur aux côtés de l’alternant

En contrat de professionnalisation, le tuteur devient obligatoire (loi du 5 mars 2014) :

Un tuteur devra être choisi par l’employeur parmi les salariés qualifiés, sous réserve que cette personne soit volontaire et qu’elle justifie d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans ; l’employeur qui satisfait à ces critères de qualification et d’expérience peut lui-même exercer la fonction. La fonction de tuteur est limitée au suivi de 3 personnes s’il s’agit d’un salarié, de 2 personnes s’il s’agit de l’employeur.

Toutefois, les obligations peuvent différer en fonction de l’accord de branche de l’entreprise. Pour plus d’informations, vous devrez contacter votre Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA).
Le tuteur a pour mission d’accueillir l’alternant, de l’aider, de le former et de le guider
(art. D.6325-7 du Code du travail).

Le tuteur doit :

  • organiser votre activité et contribuer à une bonne acquisition des savoir-faire professionnels ;
  • veiller au respect de votre emploi du temps ;
  • assurer la liaison entre l’entreprise et votre organisme de formation.
  • participer à l’évaluation du suivi de votre formation.

En cas de problème, le tuteur est donc la première personne que vous pouvez solliciter.

Le tuteur professionnel a pour mission :

  • d’accueillir l’alternant dans l’entreprise,
  • présenter le personnel et les activités de l’entreprise à l’alternant,
  • informer l’alternant de l’ensemble des règles et usages internes à l’entreprise,
  • accompagner l’alternant dans la découverte du métier,
  • organiser et planifier le poste de travail de l’alternant,
  • permettre à l’alternant d’acquérir les savoirs professionnels nécessaires à l’exercice du métier,
  • s’informer du parcours de formation de l’alternant au CFA et des résultats obtenus,
  • accueillir le tuteur pédagogique du CFA responsable du suivi de l’alternant en entreprise,
  • évaluer l’acquisition des compétences professionnelles de l’alternant.

Il doit donc, pendant toute la durée du contrat, permettre à son alternant de développer ses propres capacités professionnelles et suivre son évolution professionnelle et universitaire. Il est l’interlocuteur du tuteur pédagogique et du CFA.

 

 

Le tuteur pédagogique

L’alternant bénéficie d’un double encadrement pédagogique, dans l’établissement où sont assurés les enseignements. Le suivi au centre de formation est assuré par le tuteur pédagogique ;

Le livret de tutorat pédagogique sert d’outil de liaison entre le tuteur pédagogique, le tuteur professionnel, l’alternant et le CFA UNIV.

Le tuteur pédagogique fait partie de l’équipe enseignante.

Ses missions:

  • suivre le bon déroulement du contrat, rencontrer le tuteur professionnel pour établir une relation de confiance et d’échange avec le tuteur professionnel, recueillir des informations sur l’adaptation de l’alternant à son poste de travail,
  • faire le lien avec le tuteur professionnel, veiller à ce que les missions confiées à l’alternant au sein de l’entreprise correspondent au diplôme préparé et au contenu des enseignements, échanger sur les réalisations ou difficultés rencontrées par l’alternant en entreprise ou lors des enseignements en centre de formation,
  • effectuer plusieurs visites (4 visites annuelles prévues dont la 1ère au début du contrat)  au sein de l’entreprise.
  • être l’interlocuteur privilégié de l’alternant au centre de formation.
  • l’aider voire le diriger dans la préparation de son rapport d’activités. Le tuteur pédagogique peut faire partie du jury de soutenance. Le tuteur professionnel peut se joindre au tuteur dans ces deux démarches s’il exprime un intérêt pour le sujet du rapport d’activité.